Présentation

Si j’étais un animal, je serais le caméléon,
Si j’étais un végétal, je serais le papyrus
Si j’étais une matière, je serais l’encre violette,
Si j’étais un objet, je serais bien sûr le calame,
Si j’étais une qualité, je serais la sensibilité,
Si j’étais un défaut, je serais la sensibilité,
Si j’étais l’indicible, je serais l’âme de l’écrivant errant
Qui vibre, là tout au fond de mon être.

Portrait imaginaire, ce poème que j’ai écrit incarne ma vision profonde et personnelle du métier d’écrivain public que j’exerce depuis bientôt dix ans.

Ecrivain public – auteur conseil, diplômée de l’université de Toulon la Garde, j’exerce depuis 2004 ma passion. J’ai découvert les ateliers d’écriture au cours de ma formation en 2003. Oser, c’est la première chose que j’ai apprise à l’université et quel privilège de mener ces hommes et ces femmes à la découverte de leur écriture. A l’université, on m’a donné cette chance, je me suis apaisée. J’ai reçu tant de bonheur – car l’écriture vous donne aussi cela – que j’ai voulu transmettre ce patrimoine, si petit soit-il, aux autres. Le but n’est pas de devenir des professionnels du verbe mais d’aller à la rencontre de soi, avec ses mots, parfois avec ceux des autres, s’apercevoir que l’on est capable d’écrire de jolis textes et de les partager avec le groupe.

Qu’est-ce qu’un écrivain public ?

C’est une personne qui est capable de rédiger des écrits pour les autres. C’est quelqu’un digne de confiance, qui écrit pour vous, vous aide, vous initie. Vous pouvez, par exemple, lui raconter votre vie ou juste un fragment de vie, c’est une biographie ou un récit de vie.

Ma démarche

J’écoute… Avant d’écrire, j’écoute. C’est l’empathie. Si l’écrivain public ne possède pas cette qualité, il aura du mal à exercer correctement son métier. Pour être un écrivain public, il faut aussi aimer, en plus des gens, les mots, l’odeur du papier, construire les phrases quitte à les défaire et recommencer… un peu comme Pénélope, vous savez… Oser tenter tous les registres : de la poésie au roman, en passant par la rédaction d’un contrat. Donc, il faut des techniques que j’ai apprises à l’université de Toulon mais aussi toutes ces choses que j’appellerais la spontanéité, la curiosité, l’envie de chercher, d’aller à la source, mettre son nez dans de vieilles archives, être la plume de l’Autre et savoir rester discret. J’ai une déontologie. Des petits plus, vous disais-je… Je parle six langues : français, anglais, néerlandais, espagnol, italien et allemand. J’ai également de solides bases en droit et je me suis spécialisée dans les ateliers d’écriture.

Mon statut professionnel

Encres de Siagne est une société, une Eurl dont je suis la gérante. Société mixte où l’écrivain public-auteur conseil donne la main à l’éditrice. J’ai voulu offrir à mes clients la possibilité de recevoir un livre imprimé dans les règles de l’art quelque soit la quantité d’ouvrages édités. La maison d’édition accueille également la poésie, le théâtre, les textes à vocation pédagogiques liés à l’écriture.

A qui s’adressent mes services ?

Les particuliers, les associations, les entreprises, les maisons de retraite, les bibliothèques, les administrations, en fait toute personne ayant besoin d’aide dans le domaine très étendu de l’écriture.